Autodidacte né en 1961,  Richard Laillier réalise sa première exposition personnelle en 1986 au Théâtre du Ranelagh.
Parallèlement au dessin, il étudie la machinerie de théâtre et la scénographie de spectacles ainsi que d’exposition ce qui l’amènera à collaborer avec des artistes tels que David Géry, Pippo Delbono, Philippe Decouflé, Michel Haillard … 

En 1994 les éditions Jean-Pierre Faur publient Noires, mutus liber de dessins pornographiques et en 1995, Tadeusz Koralewski devient son premier galeriste.
En 2007, il monte avec Isabelle Horovitz et Pascal Fleury  Quelque Chose de L’Enfer, pièce pour 2 danseurs d’après la Comedia et la Vita Nuova de Dante. En 2012, à l’occasion du festival de performances Les Rencontres Improbables de Bayonne, ils rencontreront Antoine Bataille et Vladimir Vatsev avec lesquels ils créent le collectif des Rhapsodies Bâtardes.
Septembre 2015 le film Corpus que Vladimir Vatsev lui a consacré reçoit le grand prix du jury au premier Marché International du Film sur les Artistes Contemporains au Mans. Il termine ensuite l’écriture du Théorème de l’assassinat qui donnera lieu en novembre et décembre à une exposition personnelles de dessins, vidéos, installations et performances à La Chapelle Sainte Anne à Tours.
En 2016, Michel Archimbaud commence avec lui une série d’entretiens dont une partie sera publiée la même année aux éditions Riveneuve.
En 2021 il fait partie des 6 artistes choisis par Point Rouge Gallery à Saint Rémy de-Provence pour participer à l’exposition commémorant les 700 ans de la mort de Dante Alighieri.
En 2023, la galerie MamMuti publie l’intégralité des entretiens avec Michel Archimbaud accompagnés d’une centaine de dessins originaux. Pour la sortie de ce livre - premier de la collection Les Mots et La Main, la Maison de La Poésie à Paris s’associe à la galerie MamMuti et organise le 28 juin de cette même année une soirée lors de laquelle Denis Lavant fait une lecture du Théorème de l’assassinat.
Noires.html